Clotilde Gascon


Réflexologie Plantaire 

​en Energétique Chinoise 

06 07 28 97 95

La Terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la Terre

Sitting BULL - Chef indien d'Amérique du Nord

Le calendrier Chinois

Automne Elément Métal

JIN (Métal) représente d'après Kyril Ryjik "une installation minière pour l'extraction de l'or : pépites en strates dans la terre, l'ensemble étant recouvert d'un toit".

Ce sinogramme signifie "métal", "or", "argent".

Le métal concentre et rassemble.

En Energétique Chinoise, l'automne est relié à l'énergie Métal.

Après l'apogée du yang, de la chaleur de l'été, vient le reflux de la sève.

Le yin commence à croître. C'est le moment de la concentration.

Afin de bien nous préparer à l'hiver, prenons le temps de bien respirer.

Le Yi Jing, le livre des Transformations, dont les origines remontent à une antiquité mythique, révèle deux trigrammes qui correspondent au métal : le lac et le ciel.

"L'automne est un deuxième ressort où chaque feuille est une fleur."

Albert Camus

C'est la période du lâcher prise et de la réflexion.

Tel l'arbre qui perd ses feuilles, nous nous débarrassons du superflu.

C'est la saison des bilans.

La nature nous offre une saison Automnale de magnifiques couleurs et douceurs à savourer...

Ce merveilleux Automne est propice aux marches en forêt et soirées entre amis autour d’un feu. 

"L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. "

George Sand

Dès que commence l'Automne, on n'a plus besoin d'éventail. Les jours de tristesse sont longs; les jours de joie sont bien courts.

Une ivresse efface mille tristesses. Conquérir sa joie vaut mieux que de s'abandonner à la tristesse.

Charles Guyart

Sois le bienvenu, rouge Automne,

Accours dans ton riche appareil,

Embrase le coteau vermeil

Que la vigne pare et festonne.

Père, tu rempliras la tonne

Qui nous verse le doux sommeil ;

Sois le bienvenu, rouge Automne,

Accours dans ton riche appareil.

Déjà la Nymphe qui s’étonne,

Blanche de la nuque à l’orteil,

Rit aux chants ivres de soleil

Que le gai vendangeur entonne.

Sois le bienvenu, rouge Automne.

"L' automne" Théodore de Banville

Eh bien! mêle ta vie à la verte forêt,

Escalade la roche aux nobles altitudes.

Respire, et libre enfin des vieilles servitudes,

Fuis les regrets amers que ton coeur savourait.

Dès l'heure éblouissante où le matin paraît,

Marche au hasard; gravis les sentiers les plus rudes.

Va devant toi, baisé par l'air des solitudes,

Comme une biche en pleurs qu'on effaroucherait.

Cueille la fleur agreste au bord du précipice,

Regarde l'antre affreux que le lierre tapisse

Et le vol des oiseaux dans les chênes toufus.

Marche et prête l'oreille en tes sauvages courses;

Car tout le bois frémit, plein de rythmes confus,

Et la Muse aux beaux yeux chante dans l'eau des sources

"Conseil", Théodore de Banville

(1823-1891)

HIVER Elément EAU

SHUI (eau) représente trois cours d'eau s'écoulant vers le bas. Ce pictogramme signifie "eau", "rivière", "fleuve".

L'eau descend sous terre pour s'y accumuler.

"Dans la nature, l'hiver marque une pause, l'énergie se retire dans les profondeurs, et la vie paraît comme suspendue... Sur le plan humain, c'est un moment d'introspection. L'élément Eau, pour être en équilibre chez l'homme, requiert des périodes d'intériorisation et de méditation. Les activités marquent un arrêt et la personne concentre ses énergies..."

Extrait de L'Energétique chinoise appliquée à la Réflexologie Plantaire, par Mireille Meunier, Edition Trédaniel 

PRINTEMPS Elément Bois

Poésie chinoise...

...Aube de printemps,

Dans la torpeur printanière on n'a pas saisi l'aube.

De tous cotés s'entendent chanter les oiseaux.

Toute la nuit ce bruit de vent et de pluie...

Les pétales tombées, qui sauraient les compter?

Mèng Hào Rán (689 – 740) 

Peinture Vadim stolyarov, 2015

L'élément FEU : l'Eté

HUO représente une flamme qui monte, avec deux étincelles ou flammèches de chaque côté.

Ce pictogramme signifie "feu". Le feu monte vers le ciel pour s'y répandre.

L'été

C'est une fête en vérité,

Fête où vient le chardon, ce rustre ;

Dans le grand palais de l'été

Les astres allument le lustre.

On fait les foins. Bientôt les blés.

Le faucheur dort sous la cépée ;

Et tous les souffles sont mêlés

D'une senteur d'herbe coupée.

Victor Hugo

Sensation

Par les soirs bleus d’été j’irai dans les sentiers,

Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :

Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.

Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :

Mais l’amour infini me montera dans l’âme,

Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,

Par la nature, heureux comme avec une femme.

Arthur RIMBAUD

L’Été

Il brille, le sauvage Été,

La poitrine pleine de roses.

Il brûle tout, hommes et choses,

Dans sa placide cruauté.

Il met le désir effronté

Sur les jeunes lèvres décloses ;

Il brille, le sauvage Été,

La poitrine pleine de roses.

Roi superbe, il plane irrité

Dans des splendeurs d’apothéoses

Sur les horizons grandioses ;

Fauve dans la blanche clarté,

Il brille, le sauvage Été.

Théodore de Banville